Cream-gel Comprising At Least One Retinoid And Benzoyl Peroxide

  • Published: Jul 24, 2008
  • Earliest Priority: Dec 21 2006
  • Family: 27
  • Cited Works: 0
  • Cited by: 11
  • Cites: 0
  • Additional Info: Full text

GEL CREM E COMPRENANT AU MOINS UN RETINOIDE ET DU PEROXYDE DE BENZOYLE

L'invention se rapporte à une composition sous forme de gel-crème comprenant, dans un milieu physiologiquement acceptable, au moins un rétinoïde et du peroxyde de benzoyle dispersé.

L'utilisation de plusieurs classes de principes actifs est un outil thérapeutique auquel il est fréquemment fait recours, notamment pour le traitement de désordres dermatologiques. En effet, différents antifongiques comme les dérivés allylamines, les triazoles, les antibactériens ou antimicrobiens comme par exemple les antibiotiques, les quinolones et les imidazoles, sont classiquement associés dans le traitement de maladies dermatologiques. Il est également connu d'utiliser les peroxydes, les vitamines D et les rétinoïdes pour le traitement topique de diverses pathologies liées à la peau ou les muqueuses, en particulier l'acné. La combinaison de plusieurs traitements locaux (antibiotiques, rétinoïdes, peroxydes, zinc) est également utilisée en dermatologie pour permettre d'augmenter l'efficacité des principes actifs et de diminuer leur toxicité (Cunliffe Wi, J. Dermatol. Treat, 2000, 11 (suppl2), S13-S14). L'application multiple de différents produits dermatologiques peut être assez lourde et astreignante pour le patient.

On comprend donc l'intérêt de chercher à obtenir un nouveau traitement efficace sur les affections dermatologiques dans une composition stable offrant une bonne cosméticité, permettant une application unique et une utilisation agréable pour le patient. Parmi cette panoplie de thérapeutiques proposée à l'homme du métier, rien ne l'encourageait à associer, dans la même composition, le peroxyde de benzoyle et un rétinoïde.

Toutefois, la formulation d'une telle composition pose plusieurs problèmes.

Tout d'abord, l'efficacité du peroxyde de benzoyle est liée à sa décomposition lorsqu'il est mis en contact avec la peau. En effet, ce sont les propriétés oxydantes des radicaux libres produits lors de cette décomposition qui conduisent à l'effet désiré. Aussi, afin de maintenir au peroxyde de benzoyle une efficacité optimale, il est important de prévenir sa décomposition avant utilisation, c'est à dire durant le stockage. Or le peroxyde de benzoyle est un composé chimique instable qui rend difficile sa formulation dans des produits finis.

La solubilité et la stabilité du peroxyde de benzoyle ont été étudiées par Chellquist et al. dans l'éthanol, le propylène glycol et différents mélanges de polyéthylène glycol 400 (PEG 400) et d'eau (Chellquist E.M. et Gorman W.G., Pharm. Res., 1992, Vol 9: 1341-1346). Le peroxyde de benzoyle est particulièrement soluble dans le PEG400 et l'éthanol comme le montre le tableau suivant :

Ce document précise par ailleurs que la stabilité du peroxyde de benzoyle est fortement influencée par la composition chimique de la formulation et par la température de stockage. Le peroxyde de benzoyle est extrêmement réactif et se dégrade en solution à basse température en raison de l'instabilité de sa liaison peroxyde. Les auteurs constatent ainsi que le peroxyde de benzoyle en solution se dégrade plus ou moins rapidement dans tous les solvants étudiés en fonction du type de solvant et de sa concentration.

Les temps de dégradation du peroxyde de benzoyle dans le PEG 400 (0.5 mg/g), dans l'éthanol et dans le propylène glycol sont respectivement de 1 ,4 , 29 et 53 jours à 40°C. Une telle dégradation ne permet pas la préparation d'un produit destiné à la vente.

Il est connu par ailleurs que le peroxyde de benzoyle est plus stable dans l'eau et le propylène glycol lorsqu'il est en suspension (ie sous forme dispersée), puisqu'il n'est pas dégradé après 90 jours de conservation dans ces solvants. Ainsi, pour limiter le problème d'instabilité rapide du peroxyde de benzoyle en solution, il s'est avéré avantageux de formuler le peroxyde de benzoyle sous forme dispersée. Cependant, ce type de formulation n'est pas totalement satisfaisant dans la mesure où on constate toujours une dégradation du peroxyde de benzoyle dans le produit fini.

Une autre difficulté à surmonter pour la préparation d'une composition comprenant à la fois du peroxyde de benzoyle et un rétinoïde est que la plupart des rétinoïdes est particulièrement sensible à l'oxydation naturelle, à la lumière visible et aux ultra-violets, et le peroxyde de benzoyle étant un oxydant fort, la compatibilité chimique de ces composés dans une même formulation pose de nombreux problèmes de stabilité du point de vue physique et chimique.

Une étude de stabilité de deux rétinoïdes a été réalisée en combinant deux produits commercialisés, l'un contenant un rétinoïde (trétinoïne ou adapalène) et le second à base de peroxyde de benzoyle (B. Martin ét al., Br.J.Dermatol. (1998) 139, (suppl.52), 8-11). La présence de la formulation à base de peroxyde de benzoyle provoque une dégradation très rapide des rétinoïdes sensibles à l'oxydation : on mesure que 50% de la trétinoïne se dégrade en 2 heures, et 95% en 24 heures. Dans la composition dans laquelle le rétinoïde est l'adapalène, aucune dégradation de l'adapalène n'a été mesurée pendant 24 heures. Cette étude confirme que le peroxyde de benzoyle se dégrade et dégrade les rétinoïdes sensibles à l'oxydation au cours du temps en relarguant progressivement de l'acide benzoïque dans des produits finis.

Or il est clair que la dégradation du peroxyde de benzoyle et des rétinoïdes n'est pas souhaitable dans la mesure où elle nuit à l'efficacité de la composition les contenant.

Rien n'incitait à associer ces deux agents actifs afin d'obtenir une composition stable de type gel-crème sachant qu'il était usuellement connu que la présence du peroxyde de benzoyle déstabilisait chimiquement et physiquement ce type de composition.

La formulation en gel crème du peroxyde de benzoyle et d'un rétinoïde peut être avantageuse pour les traitements topiques, tels que celui de l'acné, car tout en apportant l'émollience, elle évite notamment de laisser subsister un toucher trop gras sur la peau.

Or, une autre difficulté à surmonter pour la préparation d'une telle composition comprenant notamment des actifs dispersés tels que l'adapalène et le peroxyde de benzoyle est la sédimentation des actifs. En effet, si le toucher « léger » d'une telle formulation est lié au fait que la phase externe soit aqueuse, il dépend aussi de sa composition et notamment de la présence d'épaississants. Or, dans les gels crèmes les épaississants de phase grasse tels que les cires, les alcools et esters gras solides sont fortement diminués au profit de gélifiants de phase aqueuse. Cependant, la plupart des gélifiants de phase aqueuse sont déstabilisés par l'acide benzoïque qui est libéré lors de la dégradation du peroxyde de benzoyle. En effet, les agents épaississants les plus couramment utilisés pour la formulation de gels avec du peroxyde de benzoyle sont les polymères d'acide acrylique (Carbomer) et les celluloses seules ou associées à des silicates.

Or, l'utilisation de carbomères dans des compositions de type gel aqueux ne donne pas de bons résultats en terme de stabilité chimique du peroxyde de benzoyle et en terme de stabilité rhéologique. Comme décrit par Bollinger (Bollinger, Journal of Pharmaceutical Science, 1977, vol 5), il a été observé une perte de 5 à 20% de peroxyde de benzoyle au bout de 2 mois à 40°C selon le neutralisant du carbomère utilisé. De plus, la libération d'acide benzoïque provoque la dépolymérisation des carbomères, donnant une chute de viscosité pouvant entraîner un déphasage. Dans d'autres gels constitués d'un mélange d'hydroxypropylcellulose et de silicate d'aluminium et de magnésium, on observe également une chute de viscosité au cours du temps qui entraîne une sédimentation des actifs en suspension et une hétérogénéité de la dispersion dans le produit fini. Cette instabilité des gels de peroxyde de benzoyle nuit à leur efficacité et à leur cosméticité et il est fortement probable qu'on la retrouve dans les gels crèmes. Un produit fini, en particulier lorsqu'il s'agit de compositions pharmaceutiques ou cosmétiques, doit conserver tout au long de sa durée de vie des critères physico-chimiques précis permettant de garantir sa qualité pharmaceutique ou cosmétique, respectivement. Parmi ces critères, il est nécessaire que les propriétés rhéologiques soient conservées. Elles définissent le comportement et la texture de la composition lors de l'application, mais aussi les propriétés de libération du principe actif [Rapport commission SFSTP 1998] et l'homogénéité du produit lorsque les principes actifs y sont présents à l'état dispersé.

Il existe donc le besoin de disposer d'un gel crème physiquement et chimiquement stable comprenant du peroxyde de benzoyle et un rétinoïde.

Or, la Demanderesse a réalisé une composition satisfaisant ce besoin. Une telle composition est un gel crème qui comprend : du peroxyde de benzoyle dispersé, notamment sous forme libre ou encapsulée, - au moins un rétinoïde, au moins un composé lipophile composant la phase grasse, et au moins un gélifiant pH-indépendant ayant une bonne stabilité physique, c'est- à-dire ne présentant pas de chute de viscosité dans le temps et à des températures comprises entre 4 et 40°C, et maintenant une bonne stabilité chimique des deux actifs (peroxyde de benzoyle et rétinoïde), c'est-à-dire qu'on ne constate pas de dégradation des actifs dans le temps et à des températures comprises entre 4 et 40°.

Les compositions de la présente invention peuvent se présenter sous toutes les formes galéniques normalement utilisés pour une application topique et notamment sous forme de gel crème de consistance semi-liquide du type lait à consistance solide du type crème, obtenus par dispersion d'une phase grasse dans une phase aqueuse (H/E). L'homme du métier veillera à choisir les excipients constituant les compositions selon l'invention en fonction de la consistance souhaitée et de manière à ce que les propriétés avantageuses de la composition selon l'invention soient respectées.

La composition selon l'invention peut notamment comprendre, outre au moins un rétinoïde, du peroxyde de benzoyle, une phase grasse et au moins un gélifiant pH- indépendant un ou plusieurs des ingrédients suivants : a) un ou plusieurs agents mouillants, b) un ou plusieurs agents chélatants, c) une phase aqueuse, d) un ou plusieurs additifs.

La Demanderesse a également découvert de manière surprenante que l'on pouvait obtenir une parfaite dispersion des principes actifs en suivant un procédé de préparation particulier. Ce procédé de préparation permet d'obtenir une granulométrie optimale et une dispersion homogène des deux actifs dans la composition, tout en garantissant la stabilité physique du produit.

L'invention se rapporte donc à une composition sous la forme d'un gel-crème comprenant, dans un milieu physiologiquement acceptable, au moins un rétinoïde et du peroxyde de benzoyle dispersé.

La composition selon l'invention est de préférence sous la forme d'un gel crème aqueux. Le gel-crème se caractérise par la présence de gélifiants de phase aqueuse et d'une phase grasse. Par contre, il n'y a pas d'émulsionnant(s) ce qui différencie les gel-crèmes des émulsions.

Par émulsionnants on entend des composés amphiphiles qui possèdent une partie hydrophobe ayant une affinité pour l'huile et une partie hydrophile ayant une affinité pour l'eau créant ainsi un lien entre les deux phases. Les émulsionnants ioniques ou non ioniques stabilisent donc les émulsions H/E en s'adsorbant à l'interface et en formant des couches lamellaires de cristaux liquides.

Particulièrement, la composition selon l'invention est stable physiquement et chimiquement.

Par milieu physiologiquement acceptable, on entend un milieu compatible avec une application topique sur la peau, les phanères et/ou les muqueuses.

La composition selon l'invention contient au moins un rétinoïde. Par rétinoïde, on entend tout composé se liant aux récepteurs RAR et/ou RXR.

A titre d'exemple on peut cité comme rétinoïde, l'acide rétinoique, la trétinoine, le tazarotène ainsi que ceux décrits dans les brevets ou demandes de brevet suivants : US 4,666,941 , US 4,581 ,380, EP 0 210 929, EP 0 232 199, EP 0 260 162, EP 0 292 348, EP 0 325 540, EP 0 359 621 , EP O 409 728, EP 0 409 740, EP 0 552 282, EP 0 584 191 , EP 0 514 264, EP 0 514 269, EP 0 661 260, EP 0 661 258, EP 0 658 553, EP 0 679 628, EP 0 679 631 , EP 0 679 630, EP 0 708 100, EP 0 709 382, EP 0 722 928, EP 0 728 739, EP 0 732 328, EP 0 740 937, EP 0 776 885, EO 0 776 881 , EP 0 823 903, EP 0 832 057, EP 0 832 081 , EP 0 816 352, EP 0 826 657, EP 0 874 626, EP 0 934 295, EP 0 915 823, EP 0 882 033, EP 0 850 909, EP 0 879 814, EP 0 952 974, EP 0 905 1 18, EP 0 947 496, WO98/56783, WO99/10322, WO99/50239, WO99/65872.

Par leur capacité à lier les récepteurs RAR et/ou RXR, les composés issus de la famille des rétinoïdes benzonaphtaléniques tels que décrits dans la demande de brevet EP 0 199 636 sont également inclus dans l'invention.

Préférentiellement, on choisira les dérivés de l'acide naphtoïque et notamment : L'acide 6-(3-méthylphényl)-2-naphtoïque et son ester méthylique, L'acide 6-(4-tertiobutylphényl)-2-naphtoïque et son ester méthylique, L'acide 6-(3-tertiobutylphényl)-2-naphtoïque et son ester méthylique, L'acide 6-(3,4-diméthoxyphényl)-2-naphtoïque et son ester méthylique, L'acide 6-(p-(1-adamantylthio)phényl)-2-naphtoïque et son ester méthylique,

L'acide 6-(3-(1-adamantyl)-4-méthoxyphényl)-2-naphtoïque (adapalène) et son ester méthylique,

L'ester méthylique de l'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-tert-butyldiméthylsilyloxyphényl)-2- naphtoïque,

L'ester méthylique de l'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-hydroxyphényl)-2-naphtoïque,

L'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-hydroxyphényl)-2-naphtoïque,

L'ester méthylique de l'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-décyloxyphényl)-2-naphtoïque,

L'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-décyloxyphényl)-2-naphtoïque, L'ester méthylique de l'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-hexyloxyphényl)-2-naphtoïque,

L'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-hexyloxyphényl)-2-naphtoïque,

L'ester méthylique de l'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-méthoxyphényl)-4-acétoxy-1-méthyl-2- naphtoïque,

L'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-méthoxyphényl)-4-hydroxy-1-méthyl-2-naphtoïque, L'ester méthylique de l'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-méthoxyphényl)-4-hydroxy-1-méthyl-2- naphtoïque,

L'ester méthylique de l'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-méthoxyphényl)-1-méthyl-2- naphtoïque,

L'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-méthoxyphényl)-1-méthyl-2-naphtoïque, Le 6-[3-(1-adamantyl)-4-méthoxyphényl)-2-naphtalène méthanol,

L'éthylamide de l'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-méthoxyphényl)-2-naphtoïque,

Le morpholide de l'acide 6-[3-(1-adamantyl)-4-méthoxyphényl)-2-naphtoïque,

L'ester méthylique de l'acide 6-[3-tert-butyl-4-méthoxyphényl)-2-naphtoïque,

L'acide 6-[3-tert-butyl-4-méthoxyphényl)-2-naphtoïque, L'ester méthylique de l'acide 6-[3-(1 ,1-diméthyldécyl)-4-méthoxyphényl)-2-naphtoïque,

L'acide 6-[3-(1 ,1-diméthyldécyl)-4-méthoxyphényl)-2-naphtoïque.

En particulier, on préférera l'adapalène ainsi que ses sels.

On entend par sels de l'adapalène, les sels formés avec une base pharmaceutiquement acceptable, notamment des bases minérales telles que la soude, la potasse et l'ammoniaque ou des bases organiques telles que la lysine, l'arginine, la N-méthyl- glucamine.

On entend également par sels de l'adapalène les sels formés avec des aminés grasses telles que la dioctylamine et la stéarylamine. Bien entendu, la quantité des deux agents actifs, peroxyde de benzoyle et rétinoïde, dans la composition selon l'invention dépendra de l'association choisie et donc particulièrement du rétinoïde considéré et de la qualité du traitement désiré.

Les concentrations en rétinoïde préférées sont comprises entre 0,0001 et 20 % en poids par rapport au poids total de la composition.

De manière préférée, dans le cas de l'adapalène, la composition selon l'invention comprend entre 0.001 et 5% et avantageusement entre 0.01 et 1 % en poids d'adapalène par rapport au poids total de la composition, préférentiellement entre 0.01 et 0.5%, de préférence, entre 0.1 et 0.4 % en poids d'adapalène, encore plus préférentiellement 0.3 % en poids d'adapalène.

Le peroxyde de benzoyle pourra aussi bien être utilisé sous la forme libre ou bien sous une forme encapsulée par exemple sous forme adsorbée sur, ou absorbée dans tout support poreux. Il peut s'agir par exemple de peroxyde de benzoyle encapsulé dans un système polymérique constitué de microsphères poreuses, comme par exemple des microéponges vendues sous le nom de Microsponges P009A Benzoyle peroxyde par la société Amcol.

Pour donner un ordre de grandeur, la composition selon l'invention comprend avantageusement entre 0,0001 et 20 % en poids de peroxyde de benzoyle et entre 0,0001 et 20 % en poids de rétinoïde par rapport au poids total de la composition, et de préférence, respectivement, entre 0,025 et 10 % en poids de peroxyde de benzoyle et entre 0,001 et 10 % en poids de rétinoïde par rapport au poids total de la composition.

Par exemple, dans les compositions pour le traitement de l'acné, le peroxyde de benzoyle est utilisé, de préférence, à des concentrations allant de 2 à 10 % en poids et plus particulièrement de 2,5 à 5 % en poids par rapport au poids total de la composition. Le rétinoïde est quant à lui utilisé dans ce type de composition à des concentrations allant généralement de 0,01 à 1 % en poids par rapport au poids total de la composition.

De façon avantageuse, la granulométrie du rétinoïde et du peroxyde de benzoyle est telle qu'au moins 80% en nombre des particules, et de préférence au moins 90% en nombre des particules, ont un diamètre inférieur à 25 μm et au moins 99% en nombre des particules ont un diamètre inférieur à 100 μm. De préférence, le gel crème selon l'invention comprend un ou plusieurs agents gélifiants et/ou agents de suspension et/ou agents gélifiants pH indépendants. Par gélifiant pH indépendant, on entend un gélifiant capable de conférer une viscosité suffisante à la composition pour maintenir en suspension le rétinoïde et le peroxyde de benzoyle, même sous l'influence d'une variation de pH due au relarguage d'acide benzoïque par le peroxyde de benzoyle.

A titre d'exemples non limitatifs d'agents gélifiants et/ou agents de suspension et /ou agents gélifiants pH-indépendants pouvant entrer dans les compositions selon l'invention, on peut citer l'Acrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer vendu sous le nom de Pemulen TR- 1 ou Pemulen TR-2 par la société Noveon , les carbomers dits non sensibles aux électrolytes, vendus sous le nom, d'Ultrez 20®, Carbopol 1382 ou de Carbopol ETD2020NF® vendu par la société Noveon, les polysaccharides avec à titre d'exemples non limitatifs la gomme de xanthane telle que le Xantural180® vendu par la société Kelco, la gomme guar, les chitosans, les carraghénanes en particulier réparties sous quatre grandes familles : K, λ, β, ω tels que les Viscarin® et les Gelcarin® commercialisés par la société IMCD, la cellulose et ses dérivés tels que l'hydroxypropylméthylcellulose en particulier le produit vendu sous le nom de Methocel E4 premium par la société Dow Chemical ou l'hydroxyéthylcellulose, en particulier, le produit vendu sous le nom de Natrosol HHX 250® par la société Aqualon ou encore le produit « microcrystalline cellulose and carboxymethyl cellulose sodium » vendu sous le nom d'Avicel CL-61 1 par la société FMC Biopolymer, la famille des silicates d'aluminium et de magnésium tels que le Veegum K vendu par la société Vanderbilt ,Ia famille des polymères acryliques couplés à des chaînes hydrophobes tel que le PEG-150/decyl/SMDI copolymer vendu sous le nom de Aculyn 44 (polycondensat comprenant au moins comme éléments, un polyéthylèneglycol à 150 ou 180 moles d'oxyde d'éthylène, de l'alcool décylique et du méthylène bis(4-cyclohexylisocyanate) (SMDI), à 35% en poids dans un mélange de propylèneglycol (39%) et d'eau (26%)), la famille des amidons modifiés tels que l'amidon de pomme de terre modifié vendu sous le nom de Structure Solanace ou bien leurs mélanges et les gélifiants de la famille des polyacrylamides tels que le mélange Sodium acryloyldimethyltaurate copolymer / isohexadecane / polysorbate 80 vendu sous le nom Simulgel 600PHA par la société Seppic, le mélange polyacrylamide / isoparaffine C13-14 / laureth-7 comme, par exemple, celui vendu sous le nom de Sepigel 305 par la société Seppic. Les agents gélifiants préférés sont issus de la famille des polyacrylamides tel que le Simulgel 600PHA ou le Sepigel 305 ; des carbomers dits non sensibles aux électrolytes tel que le Carbopol ETD2020 NF; des polysaccharides tel que la gomme de xanthane ; des dérivés cellulose tel que l'hydroxypropylméthylcellulose ou l'hydroxyéthylcellulose ; des aluminium magnésium silicates seuls ou en mélange.

Le gélifiant ou agent de suspension tel que décrit ci-dessus peut être utilisé aux concentrations préférentielles allant de 0,001 à 15 % et, plus préférentiellement, allant de 0,1 à 5 %.

Parmi les agents chélatants, on peut citer à titre d'exemples non limitatifs l'acide éthylène diamine tétraacétique (EDTA), l'acide diéthylène triamine pentaacétique (DTPA), l'acide éthylène diamine-di (O-hydroxyphényl acétique) (EDDHA), l'acide hydroxy-2-éthylène diamine triacétique (HEDTA), l'acide éthyldiamine-di (O-hydroxy-p-méthyl phényl) acétique (EDDHMA) et l'acide éthylène diamine-di (5-carboxy-2-hydroxyphényl) acétique (EDDCHA).

A titre d'agent chélatant préféré, on peut citer l'acide éthylène diamine tétraacétique (EDTA). Les concentrations d'agent chélatant peuvent varier de 0% à 1 ,5% préférentiellement 0, 05% à 0.5% en poids par rapport au poids total de la composition.

Les compositions de l'invention peuvent comprendre un ou plusieurs agents mouillants. à des concentrations de 0 à 20%, préférentiellement de 0 à 10% en poids par rapport au poids total de la composition. Lorsque ces ingrédients sont présents dans la composition, ils sont à des concentrations allant de 0,001 à 20 %, préférentiellement de 0,1 % à 10%, de manière préférée 0,1 % à 7% d'agent(s) mouillant(s) et plus préférentiellement encore allant de 2 à 7 % en poids par rapport au poids total de la composition. Ils doivent être non solubilisants des actifs au pourcentage utilisé, ne pas provoquer de réactions exothermiques néfastes pour le peroxyde de benzoyle, aider à la bonne dispersion des actifs et avoir des propriétés anti-mousses. Le pouvoir mouillant est la tendance d'un liquide à s'étaler sur une surface.

De préférence, il s'agit d'agents mouillants pouvant présenter une HLB (Hydrophilic

Lipophilic Balance) de 7 à 16. A titre d'exemple non limitatif, on citera les Poloxamers et plus particulièrement le Synperonic PE/L44 et/ou le Synperonic PE/L62 vendus par la société Uniqema, des glycols tels que le propylene glycol, le dipropylène glycol, le propylène glycol dipélargonate, le lauroglycol, l'éthoxydiglycol, des esters de sorbitan tels que le POE(20) sorbitan monooléate, vendu sous le nom de Tween 80 par la société Uniqema et le POE(20) sorbitan monostéarate vendu sous le nom de « Tween 60 » par la société Uniqema, les éthers d'alcools gras tel que le Ceteareth-20 vendu sous le nom d' Eumulgin B2 par la société Cognis, les esters de glycérol tel que le monostéarate de glycérol vendu sous le nom de « Cutina GMS » par la société Cognis, le Polyoxyethylene (21 ) stearyl éther vendu sous le nom de Brij 721 par la société Uniqema, le methyl glucose sesquistearate vendu sous le nom de Glucate SS par la société Noveon, le PEG- 20 Methyl glucose sesquistearate vendu sous le nom de Glucamate SSE-20 par la société Noveon.

Parmi les agents mouillants, on utilise préférentiellement, des agents mouillants pouvant présenter préférentiellement une HLB de 10 à14, sans que cette liste soit limitative, des composés de la famille des Poloxamers et plus particulièrement le Synperonic PE/L44 et/ou le Synperonic PE/L62 ou des glycols tels que le propylène glycol, le dipropylène glycol, le propylène glycol dipélargonate, le lauroglycol, l'éthoxydiglycol.

Les agents mouillants particulièrement préférés sont le propylène glycol ou le Synperonic PE/L44 (Polyethylene-polypropylene glycol; Polyoxyethylene-Polyoxypropylene Block Copolymer).

Selon l'invention, d'une manière avantageuse, le gel-crème comprenant le peroxyde de benzoyle et un rétinoïde comprend au moins de l'eau, au moins un agent gélifiant et/ou agent de suspension et/ou agents gélifiants pH-indépendants et peut également comprendre un ou plusieurs agents mouillants.

La composition selon l'invention comprend également une phase grasse. Cette phase grasse peut comprendre des composés lipophiles seuls ou en mélange comme par exemple, les huiles végétales, minérales, animales ou synthétiques, des huiles de silicones, et leurs mélanges.

Comme exemple d'huile minérale, on peut citer par exemple des huiles de paraffine de différentes viscosités telles que le Primol 352®, le Marcol 82®, Marcol 152® vendus par la société Esso.

Comme huile végétale, on peut citer l'huile d'amande douce, l'huile de palme, l'huile de soja, l'huile de sésame, l'huile de tournesol. Comme huile animale, on peut citer la lanoline, le squalène, l'huile de poisson, l'huile de vison avec comme dérivé le squalane vendu sous le nom Cosbiol® par la société Laserson.

Comme huile synthétique, on peut citer un ester tel que le cétéaryl isononanoate comme le produit vendu sous le nom de Cetiol SN PH® par la société Cognis France, le palmitate d'isopropyle comme le produit vendu sous le nom de Crodamol IPP® par la société Croda, le diisopropyl adipate vendu sous le nom de Crodamol DA par la société Croda, le caprylique/caprique triglycéride tel que Miglyol 812® vendu par la société HuIs / Univar.

Comme huile de silicone volatil ou non volatil, on peut citer des diméthicones comme les produits vendus sous le nom de Q7-9120 silicone fluid de viscosité comprise entre 20cst et 12500 est ou le produit vendu sous le nom le ST-Cyclomethicone 5NF® par la société Dow Corning.

On pourra également mettre des corps gras solides tel que des cires naturelles ou synthétiques. Dans ce cas, l'homme du métier adaptera la température de chauffage de la préparation en fonction de la présence ou non de ces solides.

Pour la composition selon l'invention, les huiles synthétiques et les huiles de silicone et plus particulièrement le Marcol 152® et le ST-Cyclomethicone 5 NF® sont préférées.

La phase aqueuse du gel crème selon l'invention peut comprendre de l'eau. Cette eau peut notamment être une eau florale telle que l'eau de bleuet, ou une eau thermale ou minérale naturelle, par exemple choisie parmi l'eau de Vittel, les eaux du bassin de Vichy, l'eau d'Uriage, l'eau de la Roche Posay, l'eau d'Avène ou l'eau d'Aix les Bains.

Ladite phase aqueuse peut être présente à une teneur comprise entre 10 et 90 % en poids par rapport au poids total de la composition, de préférence comprise entre 20 et 80 % en poids.

La composition peut comprendre en outre tout additif usuellement utilisé dans le domaine cosmétique ou pharmaceutique, tel que un stabilisant du benzoyle peroxide (à titre d'exemple le docusate de sodium, le sodium C14-16 oléfine sulfonate), des agents neutralisants type bases ou acides usuels minéraux ou organiques (à titre d'exemple, la triethanolamine, la solution de soude 10%, le tampon acide citrique/sodium citrate, le tampon acide succinique/succinate de sodium), , des antioxydants, des filtres solaires, des conservateurs, des charges, des électrolytes, des humectants et/ou emollients, des colorants , des parfums, des huiles essentielles, des actifs cosmétiques, des hydratants, des vitamines, des acides gras essentiels, des sphingolipides, des composés autobronzants tels que la DHA, des agents apaisants et protecteurs de la peau tels que l'allantoïne. Bien entendu l'homme du métier veillera à choisir ce ou ces éventuels composés complémentaires, et/ou leur quantité, de manière telle que les propriétés avantageuses de la composition selon l'invention ne soient pas, ou substantiellement pas, altérées.

Ces additifs peuvent être présents dans la composition à raison de 0,001 à 20 % en poids par rapport au poids total de la composition.

On peut citer à titre d'exemples de conservateurs le chlorure de benzalkonium, le bronopol, la chlorhexidine, le chlorocrésol et ses dérivés, l'alcool éthylique, l'alcool phénéthylique, le phénoxyéthanol, le sorbate de potassium, la diazolidinylurée, le chlorure de benzalkonium, le phénoxyéthanol, l'alcool benzylique, la diazolidinylurée, les parabens, ou leurs mélanges.

On peut citer comme exemples d'agents humectants et/ou emollients, la glycérine, le sorbitol, les sucres (à titre d'exemple le glucose, le lactose), les PEG (à titre d'exemple le Lutrol E400), l'urée, les acides aminés (à titre d'exemple la serine, la citrulline, l'alanine).

En particulier, l'invention concerne également une composition pharmaceutique ou cosmétique sous forme de gel-crème comprenant, dans un milieu physiologiquement acceptable et compatible avec l'application topique sur la peau, les phanères ou les muqueuses les ingrédients (exprimé en pourcentage en poids) choisis parmi:

- de 0,001 à 5%, préférentiellement de 0,01 % à 0,5% d'un rétinoïde et de préférence d'un dérivé de l'acide naphtoïque ;

- 0,025 à 10 %, préférentiellement 2 à 10 %, de peroxyde de benzoyle ;

- de 30% à 95% préférentiellement 50% à 85% d'eau; - de 0,01 % à 15% préférentiellement 0,1 % à 5% d'un ou plusieurs agents gélifiants et/ ou de agents suspension et/ ou agents gélifiants pH-indépendants ; - de 2% à 50% préférentiellement 5% à 30% de phase grasse ;

- de 0% à 1 ,5% préférentiellement 0,05% à 0.5% d'agents chélatants ;

- de 0% à 10% préférentiellement 2% à 7 % d'un ou plusieurs agents mouillants ;

- de 0% à 3% préférentiellement 0,05% à 1 % d'agents conservateurs ; - de 0% à 20% préférentiellement 2% à 15% d'agents humectants et/ou émollients ;

- de 0% à 3% préférentiellement 0,05% à 2% d'agents stabilisants ;

- de 0% à 10% préférentiellement 0,1 % à 5% d'agents neutralisants.

La présente invention a aussi pour objet la composition telle que décrite précédemment à titre de médicament.

L'invention se rapporte également à l'utilisation de la nouvelle composition telle que décrite précédemment en cosmétique et en dermatologie.

De part l'activité kératolytique, bactéricide et anti-inflammatoire du peroxyde de benzoyle et l'activité marquée des rétinoïdes dans les domaines de la différentiation et de la prolifération cellulaire, les compositions de l'invention conviennent particulièrement bien dans les domaines thérapeutiques suivants :

1 ) pour traiter les affections dermatologiques liées à un désordre de la kératinisation portant sur la différenciation et sur la prolifération notamment pour traiter les acnés vulgaires, comédoniennes, polymorphes, rosacées, les acnés nodulokystiques, conglobata, les acnés séniles, les acnés secondaires telles que l'acné solaire, médicamenteuse ou professionnelle, l'hidradenite supurative,

2) pour traiter d'autres types de troubles de la kératinisation, notamment les ichtyoses, les états ichtyosiformes, la maladie de Darrier, les kératodermies palmoplantaires, les leucoplasies et les états leucoplasiformes, le lichen cutané ou muqueux (buccal),

3) pour traiter d'autres affections dermatologiques liées à un trouble de la kératinisation avec une composante inflammatoire et/ou immuno-allergique et notamment toutes les formes de psoriasis qu'il soit cutané, muqueux ou unguéal, et même le rhumatisme psoriatique, ou encore l'atopie cutanée, telle que l'eczéma ou l'atopie respiratoire ou encore l'hypertrophie gingivale ; les composés peuvent également être utilisés dans certaines affections inflammatoires ne présentant pas de trouble de la kératinisation telles que les folliculites, 4) pour traiter toutes les proliférations dermiques ou épidermiques qu'elles soient bénignes ou malignes, qu'elles soient ou non d'origine virale telles que verrues vulgaires, les verrues planes, le molluscum contagiosum, et l'épidermodysplasie verruciforme, les papillomatoses orales ou florides et les proliférations pouvant être induites par les ultra-violets notamment dans le cas des kératoses actiniques,

5) pour réparer ou lutter contre le vieillissement de la peau, qu'il soit photo-induit ou chronologique, ou pour réduire les pigmentations, ou toutes pathologies associées au vieillissement chronologique ou actinique,

6) pour traiter de manière préventive ou curative les troubles de la cicatrisation, les ulcères cutanés, pour prévenir ou pour réparer les vergetures, ou encore pour favoriser la cicatrisation, 7) pour lutter contre les troubles de la fonction sébacée tels que l'hyperséborrhée de l'acné ou la séborrhée simple,

8) dans le traitement de toute affection d'origine fongique au niveau cutané tel que le tinea pedis et le tinea versicolor,

9) dans le traitement d'affections dermatologiques à composante immunologique, 10) dans le traitement de désordres cutanés dus à une exposition aux rayonnements U. V., et

1 1 ) dans le traitement d'affections dermatologiques liées à une inflammation ou une infection des tissus environnants le follicule pileux, notamment dues à une colonisation ou infection microbienne notamment l'impétigo, la dermite séborrhéique, la folliculite, le sycosis barbae ou impliquant tout autre agent bactérien ou fongique.

Les compositions selon l'invention sont particulièrement adaptées au traitement, de manière préventive ou curative, des acnés vulgaires.

Un objet de l'invention se rapporte également à la préparation d'une composition pharmaceutique destinée à la prévention et/ou au traitement des affections dermatologiques liées à des désordres de la différentiation et/ou de la prolifération cellulaire et/ou de la kératinisation, de préférence les acnés vulgaires.

Les compositions selon l'invention trouvent aussi une application dans l'hygiène corporelle et capillaire.

La présente invention se rapporte ainsi également à l'utilisation cosmétique d'une composition selon l'invention pour le traitement des peaux à tendance acnéique, pour faire repousser les cheveux ou éviter leur chute, pour lutter contre l'aspect gras de la peau ou des cheveux, dans la protection contre les aspects néfastes du soleil, ou pour prévenir et/ou lutter contre le vieillissement photo-induit ou chronologique.

Préférentiellement, lesdites compositions selon l'invention sont administrées par voie topique.

L'invention a également pour objet un procédé de préparation d'une composition telle que décrite précédemment. Un tel procédé est caractérisé en ce qu'il comprend une étape de mélange d'un milieu physiologiquement acceptable avec au moins un dérivé de l'acide naphtoïque et au moins du peroxyde de benzoyle.

L'introduction des autres excipients et additifs éventuels se fera en fonction de la nature chimique des composés et de la forme galénique choisie.

D'une manière générale, la préparation d'une composition selon l'invention se fait ainsi selon le procédé principal suivant:

a) mélange d'au moins un rétinoïde avec de l'eau jusqu'à parfaite dispersion, afin d'obtenir la phase active 1 ;

b) mélange du peroxyde de benzoyle avec de l'eau jusqu'à parfaite dispersion, afin d'obtenir la phase active 2;

c) mélange d'au moins un gélifiant et/ou agent de suspension et/ou agent gélifiant pH- indépendant avec de l'eau, optionnellement un ou plusieurs agents chélatants, un ou plusieurs conservateurs, un ou plusieurs humectants et/ou émollients, un ou plusieurs agents stabilisants et les additifs hydrophiles afin d'obtenir la phase aqueuse ;

d) optionnellement, mélange d'au moins deux composés lipophiles afin d'obtenir la phase grasse ;

e) mélange des 2 phases actives obtenues en a) et b) pour obtenir une phase active unique ; f) introduction de la phase active unique obtenue en e) dans la phase aqueuse obtenue en c) ;

g) introduction du composé unique de la phase grasse ou optionnellement de la phase grasse obtenue en d) afin d'obtenir un gel-crème ;

h) si nécessaire, les additifs thermosensibles sont ajoutés ;

i) si nécessaire, un agent de neutralisation du gélifiant est introduit dans le gel-crème obtenu en h) ou i) ;

j) si nécessaire un complément d'eau est ajouté.

D'une manière générale, la préparation d'une composition selon l'invention se fait ainsi selon le procédé alternatif suivant:

a') Les étapes a) et b) sont regroupées de manière à obtenir l'étape a') qui correspond au mélange d'au moins un rétinoïde, du peroxyde de benzoyle avec de l'eau et au moins un agent mouillant, jusqu'à parfaite dispersion, afin d'obtenir la phase active unique;

Les étapes c), d), f), g), h), i), j), du procédé principal restent inchangées. L'étape e) est quant à elle supprimée.

Selon un mode particulier la préparation d'une composition selon l'invention se fait à titre d'exemple selon le procédé principal suivant:

a) On mélange le rétinoide et de préférence le dérivé d'acide naphtoïque avec au moins un agent mouillant, dans de l'eau, jusqu'à ce que ledit dérivé d'acide naphtoïque soit parfaitement dispersé, afin d'obtenir la phase active 1 ;

b) On mélange le peroxyde de benzoyle avec au moins un agent mouillant, dans de l'eau, jusqu'à ce qu'il soit parfaitement dispersé, afin d'obtenir la phase active 2; c) On solubilise dans l'eau, sous agitation, si nécessaire à chaud, un ou plusieurs gélifiants et/ou agent de suspension et/ou agent gélifiant pH-indépendant (à l'exception du polyacrylamide) et optionnellement, un ou plusieurs agents chélatants, un ou plusieurs conservateurs, un ou plusieurs humectants et/ou émollients, un ou plusieurs agents stabilisants et les additifs hydrophiles non thermosensibles. On maintient l'agitation et l'éventuel chauffage jusqu'à homogénéité pour obtenir la phase aqueuse ;

d) Optionnellement, on mélange si nécessaire à chaud au moins des huiles, et éventuellement des corps gras solides, et des conservateurs et les additifs lipophiles non thermosensibles jusqu'à homogénéité afin d'obtenir la phase grasse ;

e) On mélange les phases actives 1 et 2 de manière à obtenir une phase active unique ;

f) On additionne la phase active unique obtenue en e) à la phase aqueuse obtenue en c) ;

g) Optionnellement, on introduit le polyacrylamide à la phase obtenue en f) ;

h) L'unique constituant de phase grasse ou optionnellement, ladite phase grasse obtenue en d) est introduit dans la phase obtenue en f) ou g) afin d'obtenir un gel crème;

i Si nécessaire, les additifs thermosensibles sont ajoutés ;

j) Si nécessaire, un agent de neutralisation du gélifiant est introduit dans le gel crème obtenu en f) afin d'obtenir le pH désiré,

k) Si nécessaire un complément d'eau est ajouté.

En particulier, la préparation d'une composition selon l'invention se fait ainsi selon le procédé alternatif suivant:

a') Les étapes a) et b) sont regroupées de manière à obtenir l'étape a') qui correspond au mélange d'au moins un rétinoïde, du peroxyde de benzoyle avec de l'eau et au moins un agent mouillant, jusqu'à parfaite dispersion, afin d'obtenir la phase active unique; Les étapes c), d), f), g), h), i), j), k) du procédé principal restent inchangées. L'étape e) est quant à elle supprimée.

Plus précisément, à titre d'exemple le procédé principal de préparation de la composition selon l'invention comprend les étapes suivantes:

Etape a: Préparation de la phase active 1 :

Dans un bêcher, on pèse, le principe actif (adapalène), une partie de l'eau purifiée, le ou les agents mouillants (type propylène glycol, Synperonic PE/L62, Synperonic PE/L44). On les disperse sous agitation jusqu'à parfaite dispersion.

Etape b: Préparation de la phase active 2:

Dans un bêcher, on pèse, le principe actif (peroxyde de benzoyle), une partie de l'eau purifiée, les ou les agents mouillants (type propylène glycol, Synperonic PE/L62, Synperonic PE/L44). On les disperse sous agitation jusqu'à parfaite dispersion.

Etape c: Préparation de la phase aqueuse:

Dans le bêcher, on introduit sous agitation, si nécessaire à chaud, le reste d'eau purifiée, le ou les gélifiants (type Carbopol, Pemulen TR1 , Xantural, Méthocel) et/ ou agents de suspension (type Avicel CL-61 1 ) et/ou gélifiants pH-indépendants (à l'exception du Simulgel 600PHA) et optionnellement un ou plusieurs agents chélatants (type EDTA), un ou plusieurs humectants et/ou émollients (type glycérine), un ou plusieurs agents stabilisants (type docusate de sodium), un ou plusieurs conservateurs (type méthyl parabène), les additifs hydrophiles non thermosensibles. L'agitation et l'éventuel chauffage sont maintenus jusqu'à parfaite homogénéité ;

Etape d : Préparation de la phase grasse (optionnelle):

Dans un bêcher, les composés huileux (type olépal isostéarique, Cetiol SN, Crodamol DA, Speziol C18, Miglyol 812, Cosbiol) les éventuels additifs lipophiles non thermosensibles si chauffage et éventuellement les conservateurs (type phénoxyéthanol, propyl parabène). Le mélange est chauffé jusqu'à homogénéisation et on introduit le silicone volatile si ce dernier est présent dans la composition ;

Etape e : Mélange des phases actives A une température inférieure à 40°C, les deux phases actives obtenues respectivement en a) et b) sont mélangées, l'agitation est maintenue jusqu'à parfaite homogénéisation ;

Etape f : Introduction de la phase active unique dans la phase aqueuse La phase active unique obtenue à l'étape e) est introduite dans la phase aqueuse obtenue à l'étape c) ;

Etape g (optionnelle): Addition du Simulqel 600PHA

On introduit sous agitation le Simulqel 600PHA à la phase obtenue en f). Maintenir l'agitation jusqu'à parfaite dispersion ;

Etape h : Addition de l'huile ou de la phase grasse obtenue en d)

L'unigue constituant de phase grasse ou optionnellement la phase grasse obtenue à l'étape d) est introduit dans le mélange obtenu en f) ou g) ;

Etape i (optionnelle): Ajout des additifs thermosensibles

A une température inférieure à 40°C, on introduit sous agitation les éventuels additifs.

Maintenir l'agitation jusqu'à parfaite homogénéité

Etape j (optionnelle): Neutralisation :

A une température inférieure à 40°C, l'agent de neutralisation du gélifiant (type triéthanoloamine , la solution de soude 10%, le tampon acide citrique/sodium citrate, le tampon acide succinique/succinate de sodium) ou le tampon pH est introduit si nécessaire, jusqu' au pH désiré. Le produit prend alors une consistance plus épaisse. Si nécessaire, l'ajustement à 100% en eau est effectué. Le produit est homogénéisé une dernière fois afin de s'assurer de la bonne dispersion des principes actifs Adapalène et peroxyde de benzoyle (observation microscopique révélant une dispersion homogène et sans agrégats), puis le produit est conditionné.

Etape k : Correction de la perte en eau :

On calcule la perte en eau lors de la réalisation du produit et on rajoute sous agitation l'eau perdue, on maintien l'agitation jusqu'à parfaite homogénéité.

La présente invention va maintenant être illustrée au moyen des exemples suivants. Les exemples de formulations ci-dessous permettent d'illustrer les compositions selon l'invention, sans toutefois en limiter la portée. Des exemples de procédés de préparation des compositions selon l'invention, mentionnés à titre non limitatif.

Plus précisément, à titre d'exemple, le procédé alternatif de préparation de la composition selon l'invention comprend les étapes suivantes:

Etape a': Préparation de la phase active unique:

Les étapes a) et b) du procédé principal sont regroupées de manière à obtenir l'étape a') qui correspond au mélange d'au moins un rétinoïde, du peroxyde de benzoyle avec de l'eau et au moins un agent mouillant, jusqu'à parfaite dispersion, afin d'obtenir la phase active unique;

Les étapes c), d), f), g), h), i), j), k) du procédé principal restent inchangées. L'étape e) est quant à elle supprimée.

La présente invention va maintenant être illustrée au moyen des exemples et des données de stabilité physique et chimique suivants.

Les exemples de formulations ci-dessous permettent d'illustrer les compositions selon l'invention, sans toutefois en limiter la portée.

On entend par stabilité physique des formulations, la réalisation d'une observation macroscopique et microscopique à température ambiante, 40°C réalisée à T1 mois, T2 mois.

L'observation microscopique permet d'évaluer la qualité de la dispersion des deux actifs. L'Adapalène est observé en lumière fluorescente alors que le benzoyl peroxide est observé en lumière polarisée.

La caractérisation du produit fini est complétée par une mesure du seuil d'écoulement et de viscosité. Pour la mesure du seuil d'écoulement, un rhéomètre HAAKE de type VT550 avec un mobile de mesure SVDIN est utilisé. Les rhéogrammes sont réalisés à 25°C, à la vitesse de cisaillement de 4 s"1' 20s"1 et 100s"1 (γ) et en mesurant la contrainte de cisaillement. Par seuil d'écoulement (τθ exprimé en Pascal) on entend la force nécessaire (contrainte de cisaillement minimum) pour vaincre les forces de cohésion de type Van der Waals et provoquer l'écoulement. Le seuil d'écoulement est assimilé à la valeur trouvée à la vitesse de cisaillement de 4s-1.

Pour la mesure de la viscosité, les viscosimètres Brookfield RVDVII+ ou LVDVII+ sont utilisés. Les gammes de viscosités mesurables avec les 2 types de Brookfield sont les suivantes : RVDVI l+ : 10OcP - 40McP

LVDVII+ : 15cP - 6McP

La stabilité chimique est assurée par un le dosage HPLC des actifs. Le résultat est exprimé en g/g d'adapalène et de benzoyl peroxide et en % par rapport au titre attendu.

Exemple 1 : Formulation de type gel crème contenant de l'adapalène à 0.1 % et du peroxyde de benzoyle à 2.5%

La formule est préparée selon le mode opératoire décrit ci-dessus :

Constituants Teneur (% m/m)

Peroxyde de benzoyle 2,50

Adapalène 0.10

Propylène glycol 5,00

Synperonic PE/L44 0,20

EDTA 0,10

Glycérine 5,00

Xantural 180 0,10

Carbopol Ultrez 20 0.70

Marcol 152 7,00

Eau purifiée qsp 100%

Sodium Hydroxyde 10% m/m qsp pH 5,5±0,5

Don nées de stabi l ités :

> Stabil ité physique :

Caractérisations à TO

Aspect macroscopique Gel crème blanc

Aspect microscopique Dispersion des actifs

> Stabilité Chimique :

^Adapalène

^Benzoyl peroxide

Exemple 2 : Formulation de type gel crème épais contenant de l'adapalène à 0.1 % et du peroxyde de benzoyle à 2.5%

La formule est préparée selon le mode opératoire décrit ci-dessus :

Constituants Teneur (% m/m)

Peroxyde de benzoyle 2.50 Adapalène 0.10 Propylène glycol 6,00 Synperonic PE/L44 0,20 Glycérine 5,00

ST-Cyclomethicone 5NF 7,00 Simulgel 600 PHA 4,00 Eau purifiée qsp 100%

> Stabil ité physique :

> Stabilité Chimique : ^Adapalène

^Benzoyl peroxide

Exemple 3 : Formulation de type gel crème fluide contenant de l'adapalène à 0.3% et du peroxyde de benzoyle à 1 %

La formule est préparée selon le mode opératoire décrit ci-dessus :

Constituants Teneur (% m/m)

Peroxyde de benzoyle 1.00

Adapalène 0.30

Lauroglycol 2,00

Synperonic PE/L62 0,20

EDTA 0.10

Methylparaben 0.20

Methocel E4MPrenium 0.10

Carbopol ETD2020NF 0.30

Olépal isostéarique 2.00

Cosbiol 8.00

Cetiol SN PH 8.00

Propyl paraben 0.05

Sodium Hydroxyde 10% m/m qsp pH5.5 +/- 0.5

Eau purifiée qsp 100%

Exemple 4 : Formulation de type gel crème fluide contenant de l'adapalène à 0.10% et du peroxyde de benzoyle à 0.25%

La formule est préparée selon le mode opératoire décrit ci-dessus :

Constituants Teneur (% m/m)

Peroxyde de benzoyle 0.25 Adapalène 0.10 Propylène Glycol 2,00 Synperonic PE/L62 0,20 EDTA 0.10 Glycérine 5.00 Methylparaben 0. 20 Carbopol Ultrez-20 0 .30 Veegum K 0. .20 Gomme xanthane 0. 20 ST-Cyclomethicone 5NF 7.00 Propyl paraben 0. 10 Triethanolamine qsp pH5.5 +/- 0.5 Eau purifiée qsp 100%

Revendications

1. Composition comprenant, dans un milieu physiologiquement acceptable, au moins un rétinoïde et du peroxyde de benzoyle dispersé, caractérisée en ce qu'elle se présente sous forme de gel-crème.

2. Composition selon la revendication 1 , caractérisée en ce qu'elle comprend entre 0,0001 et 20 % de rétinoïde.

3. Composition selon l'une des revendications 1 ou 2, caractérisée en ce que le rétinoïde est l'adapalène.

4. Composition selon l'une des revendications 1 à 3, caractérisée en ce qu'elle comprend entre 0,0001 et 20 % de peroxyde de benzoyle.

5. Composition selon l'une des revendications 1 à 4, caractérisée en ce que le peroxyde de benzoyle est sous forme encapsulée ou libre.

6. Composition selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle est dépourvue d'émulsionnant.

7. Composition selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle est stable physiquement et chimiquement .

8. Composition selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle comprend : du peroxyde de benzoyle dispersé, au moins un rétinoïde, au moins un composé lipophile composant la phase grasse, et - au moins un gélifiant pH-indépendant.

9. Composition selon la revendication 8, caractérisée en ce que le composé lipophile est choisi parmi les huiles végétales, minérales, animales, synthétiques, les huiles de silicones, et leurs mélanges.

10. Composition selon la revendication 9, caractérisée en ce que le composé lipophile est choisi parmi les huiles de paraffine, l'huile d'amande douce, l'huile de palme, l'huile de soja, l'huile de sésame, l'huile de tournesol, la lanoline, le squalène, l'huile de poisson, l'huile de vison, le squalane, le cétéaryl isononanoate, le diisopropyl adipate, le palmitate d'isopropyle, le diisopropyl adipate, le caprylique/caprique triglycéride, une huile de silicone volatile ou non volatile, et des cires naturelles ou synthétiques.

11. Composition selon l'une des revendications 8 à 10, caractérisée en ce qu'elle comprend entre 0,001 et 15 % d'agent gélifiant.

12. Composition selon l'une des revendications 8 à 1 1 , caractérisée en ce que l'agent gélifiant est choisi parmi les composés de la famille des polyacrylamides ; les carbomers dits non sensibles aux électrolytes ; les polysaccharides; la cellulose et ses dérivés; et les silicates d'aluminium et de magnésium.

13. Composition selon la revendication 12, caractérisée en ce que l'agent gélifiant est choisi parmi le mélange Sodium acryloyldimethyltaurate copolymer / isohexadecane / polysorbate 80, le mélange polyacrylamide / isoparaffine C13-14 / laureth-7, le Carbopol 1382, la gomme de xanthane, l'hydroxypropylméthylcellulose et l'hydroxyéthylcellulose.

14. Composition selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle comprend un agent mouillant.

15. Composition selon la revendication 14, caractérisée en ce qu'elle comprend entre 0,001 et 20 % d'agent mouillant.

16. Composition selon la revendication 14 ou 15, caractérisée en ce que l'agent mouillant est choisi parmi un poloxamer et le propylène glycol.

17. Composition selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisée en ce qu'elle comprend les ingrédients (exprimé en pourcentage en poids) choisis parmi:

- de 0,001 à 5%, préférentiellement de 0,01 % à 0,5% d'un rétinoïde et de préférence d'un dérivé de l'acide naphtoïque ;

- 0,025 à 10 %, préférentiellement 2 à 10 %, de peroxyde de benzoyle ; - de 30% à 95% préférentiellement 50% à 85% d'eau; - de 0,01 % à 15% préférentiellement 0,1 % à 5% d'un ou plusieurs agents gélifiants et/ ou de agents suspension et/ ou agents gélifiants pH-indépendants ;

- de 2% à 50% préférentiellement 5% à 30% de phase grasse ;

- de 0% à 1 ,5% préférentiellement 0,05% à 0.5% d'agents chélatants ; - de 0% à 10% préférentiellement 2% à 7 % d'un ou plusieurs agents mouillants ;

- de 0% à 3% préférentiellement 0,05% à 1 % d'agents conservateurs ;

- de 0% à 20% préférentiellement 2% à 15% d'agents humectants et/ou émollients ;

- de 0% à 3% préférentiellement 0,05% à 2% d'agents stabilisants ;

- de 0% à 10% préférentiellement 0,1 % à 5% d'agents neutralisants.

18. Composition selon l'une quelconque des revendications de 1 à 17 à titre de médicament.

19. Procédé de préparation de la composition selon l'une quelconque des revendications 1 à 17, caractérisé en ce qu'il comprend successivement les étapes suivantes : a) mélange d'au moins un rétinoïde avec de l'eau jusqu'à parfaite dispersion, afin d'obtenir la phase active 1 ; b) mélange du peroxyde de benzoyle avec de l'eau jusqu'à parfaite dispersion, afin d'obtenir la phase active 2; c) mélange d'au moins un gélifiant et/ou agent de suspension et/ou agent gélifiant pH- indépendant avec de l'eau, optionnellement un ou plusieurs agents chélatants, un ou plusieurs conservateurs, un ou plusieurs humectants et/ou émollients, un ou plusieurs agents stabilisants et les additifs hydrophiles afin d'obtenir la phase aqueuse ; d) optionnellement, mélange d'au moins deux composés lipophiles afin d'obtenir la phase grasse ; e) mélange des 2 phases actives obtenues en a) et b) pour obtenir une phase active unique ; f) introduction de la phase active unique obtenue en e) dans la phase aqueuse obtenue en c) ; g) introduction du composé unique de la phase grasse ou optionnellement de la phase grasse obtenue en d) afin d'obtenir un gel-crème ; h) si nécessaire, les additifs thermosensibles sont ajoutés ; i) si nécessaire, un agent de neutralisation du gélifiant est introduit dans le gel-crème obtenu en h) ou i) ; j) si nécessaire un complément d'eau est ajouté.

20. Procédé de préparation de la composition selon la revendication 19, caractérisé en ce qu'il comprend successivement les étapes suivantes : a) On mélange le dérivé d'acide naphtoïque avec au moins un agent mouillant, dans de l'eau, jusqu'à ce que ledit dérivé d'acide naphtoïque soit parfaitement dispersé, afin d'obtenir la phase active 1 ; b) On mélange le peroxyde de benzoyle avec au moins un agent mouillant, dans de l'eau, jusqu'à ce qu'il soit parfaitement dispersé, afin d'obtenir la phase active 2; c) On solubilise dans l'eau, sous agitation, si nécessaire à chaud, un ou plusieurs gélifiants et/ou agent de suspension et/ou agent gélifiant pH-indépendant (à l'exception du polyacrylamide) et optionnellement, un ou plusieurs agents chélatants, un ou plusieurs conservateurs, un ou plusieurs humectants et/ou émollients, un ou plusieurs agents stabilisants et les additifs hydrophiles non thermosensibles. On maintient l'agitation et l'éventuel chauffage jusqu'à homogénéité pour obtenir la phase aqueuse ; d) Optionnellement, on mélange si nécessaire à chaud au moins des huiles, et éventuellement des corps gras solides, et des conservateurs et les additifs lipophiles non thermosensibles jusqu'à homogénéité afin d'obtenir la phase grasse ; e) On mélange les phases actives 1 et 2 de manière à obtenir une phase active unique ; f) On additionne la phase active unique obtenue en e) à la phase aqueuse obtenue en c) ; g) Optionnellement, on introduit le polyacrylamide à la phase obtenue en f) ; h) L'unique constituant de phase grasse ou optionnellement, ladite phase grasse obtenue en d) est introduit dans la phase obtenue en f) ou g) afin d'obtenir un gel crème; i )Si nécessaire, les additifs thermosensibles sont ajoutés ; j) Si nécessaire, un agent de neutralisation du gélifiant est introduit dans le gel crème obtenu en f) afin d'obtenir le pH désiré, k) Si nécessaire un complément d'eau est ajouté.

21. Utilisation d'une composition selon l'une quelconque des revendications de 1 à 17 pour la fabrication d'une préparation pharmaceutique destinée à prévenir ou à traiter les affections dermatologiques liées à des désordres de la différentiation et/ou la prolifération cellulaire et/ou de la kératinisation.

22. Utilisation d'une composition selon l'une quelconque des revendications de 1 à 17 pour fabriquer une préparation pharmaceutique destinée à prévenir ou à traiter les acnés vulgaires.

23. Utilisation cosmétique d'une composition selon l'une quelconque des revendications 1 à 17 pour le traitement des peaux à tendance acnéique, pour faire repousser les cheveux ou éviter leur chute, pour lutter contre l'aspect gras de la peau ou des cheveux, dans la protection contre les aspects néfastes du soleil ou pour prévenir et/ou lutter contre le vieillissement photo-induit ou chronologique.

Download Citation


Sign in to the Lens

Feedback